ZICO Cordon littoral de Neguac
Miramichi Bay/Baie Miramichi, Nouveau-Brunswick
Résumé de Site
NB015 Latitude
Longitude
47,237° N
65,008° O
Altitude
Superficie
0 - 5 m
21,91 km²
Habitats:
vasière saline, haute mer, anse ou autre élément du rivage (marin)
Usages:
Pêcheries ou aquaculture, Chasse
Menaces potencielles ou existantes:
dérangement des oiseaux, chasse
Catégorie: significative au niveau national: espèce(s) menacée(s)
Status de protection: Plan de conservation des ZICO terminé ou en progrès
Accès réservé pour les coordonnateurs des ZICO
Nom d'usager: Mot de passe:

Accès


Site mobile


Description du site
Le cordon littoral de Neguac est situé sur la côte nord-est du Nouveau-Brunswick, à l'embouchure de la baie Miramichi, entre 30 et 40 km au nord-est de la localité de Miramichi. Il s'agit d'un cordon littoral pourvu de dunes qui s'étire vers le sud à partir de la rive nord de la baie. Le territoire peu élevé présente de larges étendues sablonneuses plates dont l'aspect change régulièrement au gré des tempêtes. En fait, au premier coup d'oeil, le site semble plutôt constitué d'une série d'îles sablonneuses. Plusieurs des dunes possèdent une largeur de plus de 500 m, ce qui en fait le plus vaste réseau du genre à l'intérieur des Maritimes.
Oiseaux
Le cordon littoral de Neguac revêt une importance significative pour le Pluvier siffleur, une espèce vulnérable au niveau mondial et en danger de disparition au niveau national, lors de la période de nidification. À la fin des années 80 et au début des années 90 (de 1987 à 1992), 22 Pluviers siffleurs adultes y étaient observés en moyenne annuellement. En 1991, leur nombre représentait plus de 4,3 % de la population de l'Atlantique canadien. Les recensements annuels effectués par le biais du Projet siffleur (Piper Project) montrent toutefois que le nombre de pluviers à cet endroit diminue. En 1997, on n'y rapportait que 4 oiseaux. L'Inventaire mondial des Pluviers siffleurs de 1996 a quand même permis de dénombrer 9 adultes, ce qui correspond tout de même à 2,1 % de la population de l'Atlantique canadien estimée pour cette espèce.

En plus du Pluvier siffleur, le site accueille un certain nombre de Sternes pierregarins. En 1993, la colonie comportait 3927 couples, un maximum jamais atteint auparavant. Cette colonie allait toutefois connaître une autre histoire l'année suivante. En effet, la prédation causée par les goélands qui ont été attirés par les restes d'un pique-nique laissés sur la plage a été telle que les sternes ont abandonné la colonie. Depuis cet événement, les effectifs ne sont jamais revenus à ce qu'ils étaient (maximum de 200 couples en 1996; aucun couple en 1997 et 1998).

Lors de la migration automnale, le site est également fréquenté par la Bernache du Canada. Durant les années 70, on estimait leur nombre à quelques milliers, mais les naturalistes de la région ont remarqué que ce nombre avait baissé au cours des années 80 et 90.

Enfin, le site accueille quelques Balbuzards pêcheurs qui peuvent être régulièrement observés pêchant dans les baies, les passes et les plans d'eau ouverts de ce secteur.




IBA Criteria
EspèceT | A | I Liens Date Saison Nombre G C N
Pluvier siffleur 1987 - 2012 SU 4 - 27
Sterne pierregarin 1993 SU 7 854
Note: les espèces en gras dans ce tableau indiquent que le nombre maximum d'oiseaux à ce site excède au moins l'un des seuils de population (national, continental ou global). Il se peut que le site ne se qualifie pas à ce niveau de ZICO se nombre maximum correspondait à une observation exceptionnelle ou à une donnée historique.
 
Enjeux de conservation
Le Projet siffleur (Piper Project) est un programme qui a été mis sur pied par la Fédération des naturalistes du Nouveau-Brunswick en vue de protéger les écosystèmes côtiers, et plus particulièrement l'habitat utilisé par le Pluvier siffleur, et de sensibiliser les gens à ce sujet. Avec l'aide du Service canadien de la faune, la fédération a pu effectuer des recensements annuels des Pluviers siffleurs à ce site. Ces inventaires ont permis d'identifier le cordon littoral de Neguac comme étant un endroit possédant une importance significative pour le Pluvier siffleur, un endroit qui a par la suite été inscrit dans l'Atlas des plages utilisées par le Pluvier siffleur au Nouveau-Brunswick. Les sites-clés sont «des sites qui doivent être protégés dans le but d'assurer la survie et le rétablissement des Pluviers siffleurs au Nouveau-Brunswick».

L'accostage non autorisé de bateaux dans le secteur peut également causer des dommages importants chez les oiseaux nicheurs; certains pouvant même abandonner leur nid, réduisant du même coup le taux de productivité de ces espèces. Ce dérangement peut également mener à l'abandon de la colonie, comme ce fut le cas pour la Sterne pierregarin.


Le programme des ZICO est une initiative de conservation internationale coordonnée par BirdLife International. Les co-partenaires canadiens du programme des ZICO sont Oiseaux Canada et Nature Canada.
   © Oiseaux Canada